medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Rapport clinique sur le traitement acupunctural de 303 cas de cancer de l'œsophage

 

Auteur : ZHAO Wen (Service d'acupuncture-moxibustion de l'Hôpital de l'administration minière de Kai Xi, dans la ville de Tang Shan, province de He Bei

Source : « Zhong Guo Zhen Jiu » (L'Acupuncture-Moxibustion de Chine) 1/1988, pages 22-23

 

  De 1972 à 1985, nous avons traité par l'acupuncture, avec d'assez bons résultats, 303 cas de cancer de l'œsophage, dont 6 cas en phase initiale et 297 cas en phase terminale.

  En Chine, au niveau de la mortalité, le cancer de l'œsophage est classé en deuxième position, juste après le cancer de l'estomac. Il frappe les personnes ayant plus de 40 ans et plus les hommes que les femmes, à cause - sans doute - du tabagisme.

 

1) Donnée générales

 

• 303 cas comprenant 248 hommes et 55 femmes

• Âge : 5 cas de 20 à 40 ans ; 129 cas de 41 à 60 ans ; 167 cas de 61 à 80 ans.

• Gravité de la dysphagie : 26 cas de dysphagie avec une nourriture normale ; 79 cas avec une nourriture semi liquide ; 147 cas avec une nourriture liquide ; 51 cas de dysphagie totale.

• Localisation de la tumeur : 33 cas de tumeur située au tronçon supérieur de l'œsophage ; 136 cas au tronçon moyen ; 61 cas au tronçon inférieur ; 72 cas au cardia.

• Type et taille des tumeurs :

  - 189 cas avec une tumeur de type médullaire, dont 29 cas avec une taille de 3 à 5 cm ; 118 cas de 6 à 10 cm ; 34 cas de 11 à 20 cm ; 8 cas de 21 à25cm

  - 28 cas avec une tumeur dure de 5 à 6 cm

  - 4 cas avec une tumeur de type ulcéreux

  - 9 cas avec une tumeur ayant la forme d'un chapeau de champignon.

  - Parmi les 72 cas localisés au cardia, 42 ont une taille de 3 à 5 cm ; 27 cas de 6 à 10 cm ; 3 cas ont une forme ovale.

 

2) Méthode thérapeutique

 

• Points:

(…)

 

• Mode opératoire :

(…)

 

3) Critères d'efficacité et résultats

 

• Guérison : disparition de la tumeur d'après la radiologie, absence de cellules cancéreuses dans le prélèvement biopsique, récupération de la capacité à s'alimenter (disparition de la dysphagie), rétablissement de la santé.

• Efficacité moyenne : atténuation nette de la dysphagie, capacité d'absorption de nourriture semi liquide ou normale, réduction nette de la tumeur d'après la radiologie mais persistance de la présence de cellules cancéreuses ou alors aucune modification de la taille de la tumeur mais absence provisoire de cellules cancéreuses dans le prélèvement biopsique.

• Sans efficacité : aucune amélioration des symptômes.

 

Voici le résultat pour les 6 cas de la phase initiale:

  - 5 cas ont vu la tumeur disparaître et les muqueuses retrouver leur aspect normal.

  - 1 cas présente une muqueuse avec des lignes discontinues ou courbes avec des contractions qui ne sont pas tout à fait normales. Cependant, dans ce cas, les cellules cancéreuses sont absentes après 7 prélèvements biopsiques au niveau de l' œsophage et après un prélèvement biopsique au niveau de l'estomac.

  - Dans les 6 cas mentionnés plus haut, les symptômes et les signes cliniques ont disparu. Les six patients survivent de 8 à 13 ans après la guérison. À présent, ils se portent bien et travaillent normalement.

Parmi les 297 cas en phase terminale, 137 ont été traités auparavant par radiothérapie et chimiothérapie, 41 cas par chirurgie et 107 cas par la pharmacopée chinoise. Après le traitement acupunctural, la plupart des patients ont connu une amélioration de la dysphagie (96,37% ). Cependant, seuls 1,65% d'entre eux ont connu une réduction de la taille de la tumeur et 0,99 % ont connu une disparition provisoire des cellules cancéreuses.

  Ce traitement est particulièrement efficace contre la dysphagie, même quand il s'agit de dysphagie complète. En effet, les 51 cas de cette dysphagie ont connu une atténuation du symptôme pendant une durée d'une minute à deux heures, ce qui leur a permis de boire de l'eau, du lait et de manger. Et, au fur et à mesure de l'amélioration, ils ont pu manger de la nourriture semi liquide ou normale. Grâce à cette amélioration, certains cas ont connu un allongement de la période de survie.

 

Voici la période de survie des 297 cas en phase terminale après le traitement acupunctural :

Période de survie
 3 mois
 6 mois
 1 an
 2 ans
 3 ans
 4 ans
Nombre de cas
  96
  130
  37
  25
  8
  1

4) Cas typique

 

  Une patiente vient consulter le 30 mai 1972 pour une dysphagie intermittente qui dure depuis 8 ans. Les trois-quatre derniers mois, la dysphagie survenait avant le repas et durait 1 à 2 jours avant de s'atténuer. Deux jours avant la première consultation, la dysphagie était complète : la patiente ne pouvait plus avaler quoi que ce soit. Lors de l'examen, on voit qu'elle est fatiguée et amaigrie. Elle a une peau rugueuse sans éclat. A la palpation, on ne détecte pas de tuméfaction au niveau des ganglions au dessus de la clavicule. La radiologie a révélé une tumeur entre l'œsophage et le cardia. Des cellules cancéreuses ont été trouvées dans le prélèvement biopsique.

  Lors de la première séance, 20 minutes après le retrait des aiguilles, la patiente a pu boire 50 ml d'eau et 135 ml de lait. Le lendemain, à midi, elle a pu avaler sept raviolis. À la deuxième consultation, elle a une meilleure mine. Sa tension est de 90/ 60 mmHg, son rythme cardiaque à 80 pulsations par minute et sa respiration de 20 fois par minute. La radiologie a révélé une atténuation de l'obstruction.

  Après un mois de traitement, elle a pu manger de 200 à 300 grammes de nourriture à chaque fois. La radiologie a révélé l'aspect discontinu de la muqueuse de l’œsophage.

  Après 16 mois de traitement, elle se trouve en forme mentalement et physiquement et peut manger normalement. La muqueuse de l'œsophage redevient normale d'après la radiologie. Par ailleurs, on a aussi constaté que le péristaltisme et la contraction de l'œsophage sont redevenus normaux. Pendant 4 ans, on n'a pas retrouvé de cellules cancéreuses dans le prélèvement biopsique qui a été effectué six fois.

  Lors d'une visite de contrôle le 20 septembre 1978, la patiente se porte bien et mange normalement. La tension artérielle est de 130/90 mmHg. Aucune anomalie n'est constatée au niveau du cœur et du poumon. Les différents examens révèlent que la muqueuse de l'œsophage est normales tout comme le péristaltisme et la contraction de cet organe. Cette patiente a été suivie pendant 13 ans et demi. A 75 ans maintenant, elle se porte bien et mange normalement.

 

5) Conclusion

 

  Le cancer de l' œsophage est dénommé en Médecine Traditionnelle Chinoise : « Ye Ge » (obstruction au niveau du diaphragme, Ye = obstruction ; Ge = diaphragme). Quand il s'agit de la phase initiale de ce cancer, l'efficacité de l'acupuncture est manifeste : on peut obtenir la guérison (disparition de la tumeur et des cellules cancéreuses). Quand il s'agit de la phase terminale, l'acupuncture peut rapidement atténuer les symptômes et soulager les douleurs, ce qui permet de prolonger la période de survie.

  Quant au mécanisme d'action de l'acupuncture dans le traitement des cancers, il est le suivant : en Médecine Traditionnelle Chinoise, on dit que l'acupuncture peut désobstruer les Jing Luo, réguler et harmoniser le fonctionnement du Qi et du Xue (sang), activer la circulation du Xue et éliminer le Yu Xue (amas de sang ou caillot de sang). En médecine moderne (médecine occidentale), on dit qu'elle peut accélérer la circulation sanguine, renforcer les défenses immunitaires et activer les anticorps. Ces effets permettent de faire disparaître les tumeurs et les cellules cancéreuses, donc d'obtenir la guérison. On attend encore des recherches approfondies pour mieux expliquer le mécanisme d'action de l'acupuncture dans le traitement anticancéreux.

 


Cet article a été publié dans le recueil n°26 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions ([email protected]) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.