medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Documentation => Névrose et Médecine Traditionnelle Chinoise

48 cas de névrose traités principalement par un seul point d’acupuncture


Auteur : Shu Hong Wen (Hôpital n° 102 de l'Armée de libération de la ville de Chang Zhou dans la province de Jiang Su

Source : Zhong Guo Zhen Jiu (L'Acupuncture-Moxibustion de Chine) numéro supp. de 1994, p. 254-255


  Depuis plusieurs années, nous avons guéri de nombreux cas de lumbagos par la poncture du point […] et les réactions des patients traités nous apprennent que ce point peut être appliqué dans le domaine des névroses. C'est pourquoi nous l'avons utilisé pour traiter 48 cas de névrose que nous relatons ici :




1. Données générales

- 16 hommes et 32 femmes âgés de 25 à 76 ans.

- Durée de la maladie : 2 mois à 12 ans.

- Selon le diagnostic de médecine occidentale, 22 cas relèvent de la neurasthénie et 26 cas de l'hystérie.


2. Méthode thérapeutique

2.1 Points choisis

Point principal : […]

Points secondaires : […]

Points à ajouter : En cas de neurasthénie, ajouter : […]. En cas d'hystérie, ajouter : […]

2.2 Méthode de poncture

- Le patient en décubitus dorsal.

- La poncture du point […] : employer une aiguille de 1 cun de longueur. Insérer rapidement et obliquement l'aiguille en direction de la cloison nasale à 0,5 cun de profondeur. Après l'arrivée du Qi, pincer le nez du patient avec le pouce et le majeur gauches et demander au patient d'ouvrir légèrement la bouche pour expirer. Pendant que le patient expire par la bouche, appliquer une forte dispersion avec 6 ou 8 rotations jusqu'à provoquer l'apparition des larmes. Ensuite, pendant que le patient inspire par la bouche, pousser le pouce (droit) en arrière pour immobiliser le manche de l'aiguille 4 à 6 secondes. Pendant que le patient expire à nouveau, lâcher en même temps les deux mains (en libérant le nez du patient et l'aiguille qui reste en place).

- La poncture des autres points : après l'arrivée du Qi, appliquer la dispersion ou la tonification selon le cas.

- Laisser les aiguilles en place 30 minutes et les manipuler toutes les 10 minutes.

- Une séance par jour. Cure de 12 séances. Marquer une pause de 3 jours avant de commencer une autre cure.


3. Critère d'efficacité et résultat (après 1 à 36 séances de traitement)

- Grande efficacité (quasi disparition des signes et des symptômes) : 25 cas.

- Efficacité moyenne (amélioration nette ou moyenne des signes et des symptômes) : 19 cas.

- Sans efficacité (aucun changement au niveau des signes et des symptômes) : 4 cas.

  Parmi les 25 cas guéris, 10 ont été réexaminés un an après, seuls deux d'entre eux présentaient encore occasionnellement une insomnie bénigne.


4. Cas clinique typique

  Une femme de 42 ans vient consulter le 7 septembre 1989. Les soucis que son fils lui a causés depuis six mois ont engendré une insomnie qui se manifeste par de fréquentes difficultés d'endormissement qui peuvent aller jusqu'à la nuit blanche. Signes associés : palpitations, tremblements, mauvaise humeur, troubles digestifs (perte d'appétit et dyspepsie). Il s'agit d'un cas de neurasthénie. Elle a pris pendant plusieurs mois du Valium et du Mogadon mais sans résultat.

  À l'examen, les signes suivants sont constatés : teint pâle, mine souffrante, élocution lente, langue légèrement rouge avec un enduit épais et gras dans la racine et aux bords, pouls fu et shuo.

Il s'agit d'une atteinte de la Rate par l'anxiété entraînant une insuffisance du Qi et du sang.

  Le traitement consiste à : accroître le Qi et harmoniser le sang, éliminer la dépression et stimuler la Rate.

  Points choisis : […]

  Après 6 séances, le sommeil et les autres signes s'améliorent nettement. Au bout de 12 séances, tous les signes disparaissent et la patiente peut dormir jusqu'à 6 heures d'affilée.


5. Conclusion

  Maladie courante, les névroses causent beaucoup de souffrances chez ceux qui en sont atteints. Jusqu'à présent, en médecine occidentale, il n'existe pas de traitement particulièrement efficace. Par ailleurs, les médicaments occidentaux à visée symptomatique entraînent de nombreux effets secondaires d'où la difficulté pour les malades à poursuivre le traitement pendant longtemps.

[…]

  Dans la pratique, ce point est souvent employé pour traiter les « Guai Bing » (maladies étranges, indéfinissables, inexplicables ou incompréhensibles).

  Par ailleurs, le fait que le patient expire lors de la manipulation de l'aiguille permet d'augmenter les effets de la poncture. Selon l'ouvrage « Hong Lu Dian Xue » (Toucher la neige avec un fourneau brûlant, écrit par Gong Ju Zhong et entièrement consacré aux tuberculoses, il a été publié en 1630), l'expiration par la bouche permet de dégager le Cœur et d'éliminer toutes les chaleurs atteignant la source du Cœur.

[…]

  Ensemble, tous ces points donnent les actions suivantes : soutenir le Zheng Qi (Qi correct), désobstruer les Luo (ramifications) du cerveau (Nao), équilibrer le Yin et le Yang.

  Le calme du Yin et la bonne tenue du Yang procurent de la sérénité mentale.

  D'après notre expérience, le point […] est non seulement un point important pour traiter les situations urgentes mais également un point efficace pour traiter un bon nombre de maladies courantes. Nous espérons que la méthode exposée ici ouvre une nouvelle voie dans le traitement des maladies neuropsychiatriques.


Cet article a été publié dans le recueil n°8 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions ([email protected]) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.