medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Documentation => Phobies et Médecine Traditionnelle Chinoise

58 patients atteints de phobie traités essentiellement par l'acupuncture-moxibustion



Auteur : Zhang Li (du Département de santé de l'Université de formation pédagogique Hua Dong dans la ville de Shang Hai)

Source : « L'Acupuncture-Moxibustion de Chine » (Zhong Guo Zhen Jiu) , 4/2000, p. 218




  Entre 1990 et 1995, dans un hôpital en Allemagne, j'ai traité par l'acupuncture-moxibustion avec de bons résultats 58 patients atteints de phobie. Je rapporte mon expérience dans le présent article.


1. Base de données

- 58 patients (de nationalité allemande) de 23 à 75 ans dont 22 hommes et 36 femmes.

- Durée de la maladie : de 3 mois à 10 ans.

- Crainte du chômage : 25 cas

- Crainte des relations sociales : 12 cas

- Crainte de la perte des biens : 7 cas

- Crainte des maladies : 14 cas.


2. Signes cliniques

2.1 Crainte du chômage :

  Susceptibilité, accès faciles de frayeur (le patient s'effraie facilement), impossibilité de rester tranquillement en place (ni en position assise ni en position couchée), sommeil de courte durée avec beaucoup de rêves, enduit lingual fin et blanc, pouls vide xu et xian

  Ces signes indiquent le syndrome de déficience du Cœur et de faiblesse de la Vésicule Biliaire.

2.2 Crainte des relations sociales :

  Palpitations avec angoisses, insomnie, vertiges, teint pâle, asthénie, langue pâle avec enduit blanc, pouls xi et ruo.

  Ces signes indiquent le syndrome d'insuffisance du sang du Cœur (Xin Xue Bu Zu).

2.3 Crainte de la perte des biens :

  Palpitations avec angoisses, sensations de gêne au thorax et expectoration de mucosités abondantes, vertiges avec éblouissement et sensation de lourdeur dans la tête, enduit lingual gras, pouls xian.

  Ces signes indiquent le syndrome d'obstruction interne de mucosités impures.

2.4 Crainte des maladies (hypocondrie) :

  Accès fréquent de peur, insomnie, vertiges avec éblouissement, acouphènes, douleurs lombaires sourdes, langue rouge, pouls xi et shuo.

  Ces signes indiquent le syndrome de déficit et de déficience de l'Essence des Reins.


3. Traitement combiné de : acupuncture, marteau « fleur de prunier », moxibustion, massage

Points principaux (à employer dans tous les cas) : […]

Points à associer aux points principaux :

[…]

- Une séance par jour et cure de 10 séances.


4. Efficacité

4.1 Critères d'efficacité :

- Guérison : disparition de tous les signes cliniques, aucune rechute au‑delà de six mois.

- Grande amélioration : grande amélioration de l’ensemble des signes, aucune rechute pendant six mois.

- Amélioration : amélioration des signes cliniques, nécessité d'un traitement plus long (plus de 10 séances).

- Sans efficacité : aucune amélioration des signes.

4.2 Résultat :

- Guérison : 18 cas.

- Grande amélioration : 19 cas.

- Amélioration : 16 cas.

- Sans efficacité : 5 cas.

  L'efficacité est plus grande en cas de crainte des relations sociales suivie par la crainte du chômage. Elle l'est moins en cas de crainte des maladies puis de la perte des biens.


5. Cas clinique typique

  Femme de 38 ans, employée dans une société d'assurance.

  Date de la première consultation : 14 mars 1991.

  Signes cliniques : la patiente se plaint principalement des symptômes suivants qui durent depuis plus de 3 ans : susceptibilité, accès faciles de frayeur (la malade s'effraie facilement), vertiges, asthénie. Ces symptômes se sont aggravés au cours des deux dernières semaines et sont accompagnés de : insomnie, rêves abondants, langue pâle, pouls xi et ruo.

  Aucune anomalie à l'électro-encéphalogramme, le rhéo-encéphalogramme et l'électro-cardiogramme.

  Les tranquillisants n'ont pas produit d'efficacité évidente.

  Il s'agit du type insuffisance du sang du Cœur. Elle a été traitée par la méthode correspondante. Les signes se sont améliorés après une séance de traitement et ils ont complètement disparu au bout d'une cure. Aucune rechute n'a été signalée six mois après lors qu'un suivi médical.


6. Conclusion

  La crainte du chômage est observée notamment chez les patients de l’ex-RDA où le taux de chômage atteint 50 %. La recherche d'un travail est très difficile d'où la crainte du chômage sans précédent.

  La crainte des relations sociales s'observe surtout en Allemagne de l'Ouest chez les fonctionnaires et chez des « cols blancs ». Ils ont souvent peur d'être incapable de s'adapter aux exigences nouvelles dans les relations humaines car un faux pas peut gêner la suite de leur carrière.

  La crainte pour les biens matériels est fréquente chez les personnes âgées fortunées qui vivent seules. Sans capacité de lutte, elles ont souvent peur qu’on les agresse pour s'emparer de leurs biens.

  La crainte des maladies (hypocondrie) se manifeste surtout chez les personnes qui ont eu des pathologies organiques et qui ont peur d'être atteintes de maladies incurables.

  Selon la MTC, les activités de l'esprit (Jing Shen), de la conscience (Yi Shi) et de la pensée (Shi Wei) sont en relation étroite avec les fonctions physiologiques du Cœur, de la Rate et des Reins. D'après mon expérience, on peut traiter les différents types de crainte avec des résultats satisfaisants par l'acupuncture-moxibustion. Cependant, il faut chercher à équilibrer le Yin et le Yang, régulariser le Qi et le sang et rétablir les fonctions des organes. Le traitement est donc basé sur l'état du corps donc sur la différenciation des syndromes (physiopathologiques).


Cet article a été publié dans le recueil n°3 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions ([email protected]) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.