medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Rhite chronique et Médecine Chinoise Traditionnelle

Traitement de 200 cas de rhinite chronique par le point […]

Auteurs : Hu Yuan Xiang et Liu Jian Hua (de l'hôpital Dong Zhi Men de Pékin)

Source : « Revue de Médecine Chinoise » (Zhong Yi Za Zhi) 8/95


La rhinite chronique fait partie du domaine de l'obstruction nasale : Bi Zhi en médecine chinoise. C'est une maladie courante dont la durée est longue et la guérison complète difficile à obtenir. Depuis plus de vingt ans, nous la traitons avec de bons résultats par le point […]


1) Données cliniques

- Parmi les deux cents patients atteints de rhinite chronique que nous avons traités, 112 sont de sexe masculin et 88 de sexe féminin.

- 46 patients sont âgés de 20 à 30 ans ; 68 de 30 à 40 ans ; 70 de 40 à 50 ans ; 16 patients ont plus de 60 ans.

- La durée de la maladie s'échelonne de six mois à plus de vingt ans.

Principaux signes : obstruction des fosses nasales, inflammation des muqueuses nasales, respiration difficile.

La plupart des malades travaillent à l'extérieur mais il n'existe pas de relation évidente entre le déclenchement de la maladie et les saisons. Cependant les signes sont aggravés par le froid.

Avant de se faire soigner dans notre service, ces malades ont été auparavant traités par différentes formes de médicaments mais sans résultats concrets.


2) Traitement

Aiguilles : de 1,5 à 2 cun de longueur

Profondeur de la poncture : 2 à 3 Fen.

Mode opératoire : après l'arrivée du Qi, procéder à une rotation de l'aiguille toutes les 10 minutes, extraire les aiguilles après vingt minutes de pose.

Effets acupuncturaux : douleurs, sensations de distension et fourmillements assez bien supportés, en général, par les adultes.

Durée du traitement : une séance par jour, cure de cinq jours.

Durant le traitement, éviter tout médicament par voie interne ou externe. En cas de prise médicamenteuse, il faut diminuer la dose progressivement jusqu'à l'arrêt.


3) Critères d'efficacité du traitement et résultats

- Critères d'efficacité du traitement :

‑ guérison totale : diminution nette de la distension et de 1a congestion des muqueuses nasales, respiration normale sans aucune obstruction nasale. Ce résultat doit se maintenir pendant au moins un an sans le recours à aucun médicament.

‑ amélioration : après la séance d'acuponcture, les fosses nasales restent dégagées toute la journée sans médication supplémentaire. Le soir, l'application d'un remède par voie externe est nécessaire. L'inflammation de la muqueuse persiste.

‑ absence de résultat : après la séance de poncture, le recours à des médicaments internes et externes reste indispensable pour maintenir une respiration normale et le dégagement des fosses nasales.

- Résultats de l'enquête

‑ guérison totale : 78 cas (39 %)

‑ amélioration : 102 cas (51 %)

‑ absence de résultat : 20 cas (10 %)

L'efficacité du traitement n'est pas corrélée à l'ancienneté de 1a maladie. En général, la guérison survient après deux cures. Dans certains cas, elle est obtenue après une seule. Si le résultat est nul après deux cures, il est inutile de poursuivre le traitement.


4) Exemples de cas cliniques

Cas n° 1 :

Patient de 35 ans. Date de la première consultation: 12 / 7 / 1993

Le malade présente une obstruction nasale depuis plus de vingt ans.

Symptômes : obstruction persistante des fosses nasales, mouchage difficile. Symptômes secondaires : céphalée avec sensation de distension.

L'obstruction nasale s'améliore après instillation ou pulvérisation locale de médicaments. Les signes s'aggravent par temps froid et pluvieux : le patient est alors obligé de respirer par la bouche, sa gorge est sèche et son odorat est diminué.

Avant de venir dans notre service, il a été traité plusieurs fois à l'hôpital en médecine chinoise ou en médecine occidentale sans résultat concret. Il est venu ensuite à Pékin se faire soigner dans un hôpital où le diagnostic de rhinite chronique a été posé. Le traitement à base d'instillations locales, de décoctions et de comprimés de plantes chinoises a duré un mois sans amélioration.

Symptômes à l'entrée dans notre service : inflammation des muqueuses nasales, œdème de la partie inférieure des cornets.

Diagnostic en médecine occidentale : rhinite chronique hypertrophique.

Diagnostic en médecine chinoise : obstruction des ramifications (Mai Luo) de l'orifice nasal dû à des toxines persistantes.

Principe thérapeutique : faire circuler le sang pour éliminer la stase, activer la circulation dans les ramifications et dégager l'orifice nasal.

Après deux séances de poncture, on observe une amélioration de l'obstruction et de la congestion nasales et de la céphalée. Au bout de cinq séances, le nez est complètement dégagé, la céphalée a disparu et l'odorat est redevenu normal. Aucune récidive après un an de guérison.

Cas n° 2 :

Patient de 30 ans. Date de la première consultation: 14 / 7 / 1993

Le patient souffre d'une obstruction nasale depuis plus de 10 ans. Cette obstruction est accompagnée de rhinorrhée visqueuse et s'aggrave au froid. La rhinite chronique a été diagnostiquée en médecine occidentale par examen local et radiographique. Les médicaments par voie locale et générale prescrits alors n'ont permis qu'une amélioration de courte durée. Durant le traitement, le patient a présenté des sensations de distension au niveau de la tête et une baisse de la mémoire.

Symptômes constatés lors de notre examen : inflammation des muqueuses nasales, œdème de la partie inférieure des cornets, sécrétions visqueuses en petite quantité dans les fosses nasales, aucune néoformation dans les fosses nasales, ni dans le rhino­pharynx.

Diagnostic en médecine occidentale : rhinite chronique.

Diagnostic en médecine chinoise : persistance des perversités dans l'orifice nasal, stagnation de sang dans les ramifications.

Principe thérapeutique : chasser les perversités et disperser la stagnation de sang, activer les ramifications et dégager l'orifice nasal.

Après une cure de poncture sur le point […], le nez est dégagé, les sensations de distension de la tête et les pertes de mémoire sont moins importantes. La guérison totale survient après la deuxième cure. Se protégeant convenablement du froid, le patient n'a pas eu de récidive depuis la guérison (depuis plus d'un an).


5) Conclusion

Complication de la rhinite aiguë récidivante ou mal traitée, la rhinite chronique est une inflammation prolongée des muqueuses nasales.

Le nez est au centre du visage. Selon la médecine chinoise, c'est la position du "Yang dans le Yang". Par ailleurs, le nez est une zone richement vascularisée. C'est aussi le lieu de passage du Yang clair (le Yang clair désigne les énergies suivantes : a) le Yang Qi qui monte vers les orifices supérieurs (yeux, oreilles etc.), permettant à l'homme d'avoir perception sensorielle normale donc une clarté de l’esprit, b) le Qi défensif situé à la couche superficielle du corps, c) le Yang Qi qui consolide les membres).

L'obstruction nasale due au rhume mal soigné permet aux perversités de persister dans le corps et d'obstruer les ramifications de l'orifice nasal.

Depuis plusieurs années, nous traitons cette maladie par le point […] avec de très bons résultats. C'est un traitement simple à exécuter et facile à maîtriser. En général, à l'exception des enfants, les patients le tolèrent bien. Par rapport aux médicaments, cette méthode présente de nombreux avantages : elle est économique, sûre et sans effets secondaires. Elle est particulièrement appréciable lorsque les médicaments se révèlent inefficaces.


Cet article a été publié dans le recueil n°02 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise » (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions ([email protected]) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens » sur notre site.