medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Documentation => Hypertension artérielle et Médecine Traditionnelle Chinoise

L'hypertension artérielle traitée par une application au point (…) de plantes chinoises réduites en poudre

Auteurs : Tian Yuan-Sheng, Li Chang-Lu, Bi Xiao-Lian, Hu Ya-Wei (Institut de recherches en médecine chinoise de la province de He Nan, sous la direction de Bi Fu­ Gao)

Source : Zhong Guo Zhen Jiu (L'acupuncture-moxibustion de Chine) 2/1990, p. 15 -16

 

Depuis 1986, nous traitons avec des résultats satisfaisants l'hypertension artérielle par une application au point (…) de plantes chinoises réduites en poudre. Il s'agit d'un traitement mis au point par notre professeur Bi Fu-Gao.

 

  Données cliniques :

- 84 cas dont 44 hommes et 40 femmes ayant entre 37 et 68 ans.

- Durée de la maladie : 1 à 24 ans.

- Moyenne de la tension artérielle : 173 ± 12,3 / 103,5 ± 11,1 mm Hg.

- Phase initiale (sans complications cardiaques, cérébrales et ré­nales) : 3 cas ; phase moyenne (hypertrophie du ventricule gauche, rétrécissement généralisé ou partiel des artères du fond de l'œil, augmentation modérée du taux d'albuminurie ou de créatinine plasmatique) 75 cas ; phase terminale (accidents vasculaires cérébraux ou encéphalopathie hypertensive, insuffisance du cœur gauche, insuffisance rénale, hémorragie ou exsudation du fond de l'œil) : 7 cas.

 

  Méthodes d’observation :

  Aucun médicament n'est administré 3 jours avant le traitement. La tension artérielle est mesurée 3 fois par jour : matin, après-midi et soir. Avant et après le traitement, des examens radiologique, électrocardiographique et ophtalmologique ainsi que des analyses urinaire et sanguine sont effectués.

 

  Méthode thérapeutique :

  Composition de la poudre : (…)

 

  Critères d'efficacité et résultat :

  Grande efficacité (42 cas) : disparition des signes principaux : céphalées, vertiges, pal­pitations, insomnie, acouphènes, agitations psychique et physique, lombalgie, faiblesse des jambes, baisse de la tension diastolique : dans certains cas, une baisse de 10 mm Hg ou plus pour que celle-ci redevienne normale et dans d'autres cas une baisse de 20 mm Hg ou plus par rapport au chiffre initial mais pas suffisante pour que la tension diastolique redevienne normale.

  Efficacité moyenne (36 cas) : amélioration des signes principaux, baisse de la tension diastolique : dans certains cas, une baisse inférieure à 10 mm Hg mais cependant suffisante pour que celle-­ci redevienne normale et dans d'autres cas une baisse de 10 à 19 mm Hg par rapport au chiffre initial mais pas suffisante pour que la tension diastolique redevienne normale, baisse de la tension systolique 30 mm Hg par rapport au chiffre initial.

  Inefficacité (6 cas) : après trois cures, aucune amélioration au niveau des signes principaux et baisse insuffisante de la tension artérielle.

  Parmi les 6 cas d'inefficacité, 5 relèvent de la troisième phase. Nous en concluons que ce traitement est plus efficace en deuxième phase qu'en troisième. Il y a peu de modification au niveau des examens radiologique, électrocardiographique et biologique (lipémie) effectués avant et après le traitement. Par contre, nous constatons une nette amélioration à l'examen du fond d'œil dans 19 cas.

 

  Cas clinique

  Un homme de 49 ans présente depuis 3 ans les signes suivants : céphalées (douleurs frontales, temporales et du vertex) accompagnées de sensations de distension, acouphènes, insomnie, palpitations. Moyenne de la tension artérielle des trois jours 183,73/113,5 mm Hg. Les divers examens effectués confirment une hypertension artérielle de la deuxième phase.

  Après une cure de traitement, tous les signes disparaissent presque totalement et la moyenne de la tension se situe à 142,31/90,57 mm Hg. Pour consolider le traitement, 5 autres applications sont pratiquées et il s’ensuit que tous les signes disparaissent totalement et que la tension artérielle se stabilise à 138,52/85,12 mm Hg. Les artères et les veines du fond d'œil redeviennent normaux. Aucune rechute à six mois.

 

  Explications

  L'hypertension artérielle appartient au domaine du Tou Tong (céphalées) et du Xuan Yun (vertiges) de la MTC. Le déséquilibre du Yin et du Yang du Foie et des Reins est sa principale pathologie. La poudre à appliquer dans le nombril est composée de (…). Selon les recherches modernes, ils ont des effets hypotenseurs et ils sont plus solubles et assimilables que d'autres plantes hypotensives.

  (…)

  La méthode présentée ici n'entraîne aucun effet secondaire. Pratique et économique, elle convient aux personnes affaiblies par de nombreuses maladies et qui ne peuvent plus tolérer les hypotenseurs ou qui ne peuvent pas en consommer trop.

 

 

Cet article a été publié dans le recueil n° 6 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions ([email protected]) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.