medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

La Médecine Traditionnelle Chinoise => Généralités sur la MTC

Sur quelles bases repose la Médecine Traditionnelle Chinoise ?

  Les bases théoriques de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) remontent à près de 4.000 ans. Historiquement, elles reposent d’abord sur la vision taoïste ancienne (c’est-à-dire avant l’époque des Empereurs, ce qui n’a pas grand chose à voir avec le taoïsme moderne). Plus précisément, à partir de l’Un créateur (le Tao) naissent deux entités à la fois opposées et complémentaires : le yin et le yang. Chaque chose, chaque phénomène, en fonction de sa teneur en l’un et l’autre, aura une identité propre avec un équilibre fondamental particulier. Cette façon de classer les choses permet non seulement de comprendre le fonctionnement de l’univers, mais donne aussi les moyens de rétablir l’équilibre de l’organisme ; c’est le fondement de la vision médicale chinoise.

  Les premiers travaux théoriques ont donc consisté à classer les différentes manifestations visibles de l’univers en deux catégories : yin et yang, en fonction de leur nature propre.


  Notons que cette théorie est tellement générale qu’elle peut s’appliquer dans n’importe quel domaine, comme par exemple en chimie (pôles positif et négatif d’une pile), en économie (pertes et profits), en géographie (montagnes et vallées), en politique (pouvoirs forts ou faibles), etc.


  Cette vision des choses n’est d’ailleurs pas en contradiction avec notre culture judéo-chrétienne ; par exemple, lorsqu’on relit le récit de la création dans le Livre de la Genèse, on voit Dieu créer le jour (yang) et la nuit (yin), l’homme (yang) et la femme (yin), l’astre du jour (yang) et ceux de la nuit (yin), etc.


  Peu à peu, au fil des générations, d’autres postulats* sont apparus à partir de cette théorie de base, grâce à l’observation minutieuse et patiente de l’être humain et de la nature qui l’entoure. Ces conceptions ont ensuite été confrontées à l’expérience pour en attester l’efficacité, jusqu’à ce qu’un « corpus » médical cohérent et stable voit le jour.


* Comme, en particulier la théorie des Cinq Éléments qui permettent de classer des éléments apparemment hétéroclites, tant physiologiques que psychologiques, climatiques, sonores, etc.