medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Céphalées et Médecine Traditionnelle Chinoise

Observation clinique de 56 cas de céphalée traités par la puncture d’un seul point

 

Auteur : XIE Xing Sheng (Institut de médecine chinoise de la province de Jiang Xi, dans la ville de Nan Chang

Source : « Zhong Guo Zhen Jiu » (L'Acupuncture-Moxibustion de Chine) 12/1998 p. 717

 

  De 1994 à 1996, j'ai travaillé en Tunisie dans le Centre d'acupuncture­-moxibustion et j'ai eu l'occasion de traiter 56 cas de céphalées d'origines diverses avec des résultats assez satisfaisants. Ce texte apporte le résumé de mon expérience.

 

1) Donnée générales

 

• 56 patients dont 46 Tunisiens, 7 Européens, 2 Chinois et 1 Japonais.

• Durée de la maladie : 40 cas d'un mois à 2 ans; 16 cas plus de 10 ans.

 

2) Méthode thérapeutique

 

• Point : (…).

• Mode opératoire :

(…)

- Le bilan est établi après 2 cures.

 

3) Critères d'efficacité et résultats

 

• Guérison (disparition de la céphalée): 36 cas.

• Amélioration (diminution de la douleur, réduction de la durée de la douleur ou alternance entre deux crises plus espacée) : 16 cas.

• Sans efficacité (aucune amélioration) : 4 cas.

 

  Parmi les cas guéris, 15 n'ont nécessité qu'une seule séance. D'après les patients, si les douleurs sont présentes lors de la séance, elles sont immédiatement soulagées après la puncture du point (…). En général, les douleurs s'atténuent nettement après la première séance.

 

4) Cas typique

 

  Un Tunisien de 46 ans est venu consulter la première fois le 15 décembre 1994 pour une migraine qui durait depuis 15 ans. C'était une douleur localisée du côté gauche et chaque crise pouvait durer de quelques minutes à quelques heures. Ces deux dernières années, le patient avait une crise tous les deux ou trois jours et celles-ci étaient aggravées le stress. Il prenait différents médicaments mais sans résultats probants. Les derniers jours, il avait eu plusieurs crises par jour, ce qui l'a motivé à venir se faire soigner par acupuncture.

  Le point (…) a alors été puncturé selon la méthode indiquée ci-dessus. Quelques secondes après l'introduction de l'aiguille, le patient a ressenti que la douleur disparaissait. Les aiguilles ont été laissées en place 30 minutes. Après le retrait des aiguilles, deux à trois gouttes de sang ont été extraites.

  À la deuxième consultation trois jours après, le patient a dit que la douleur n'était pas réapparue depuis la première séance. Pour consolider l'efficacité du traitement, deux séances supplémentaires ont été pratiquées. Aucune rechute n'a été signalée un an après, lors d'une visite de contrôle.

 

5) Explications

 

  La plupart des médecins des différentes époques historiques s'accordent sur les distinctions suivantes en ce qui concerne les céphalées : quand les douleurs se situent au front, il s'agit de la céphalée dite « Yang Ming » ; au vertex, c'est la céphalée « Jue Yin » ; à l'occiput, la céphalée « Tai Yang » ; dans les parties latérales de la tête, la céphalée « Shao Yang». Avec cette distinction, le choix des points se fait surtout en fonction des Méridiens impliqués. Cependant, il faut savoir que le Méridien Zu Tai Yang traverse le front, le vertex, les parties latérales de la tête et l'occiput, comme en témoignent les extraits suivants issus du chapitre 10 du Ling Shu :

« Le Zu Tai Yang débute du cantus interne avant de monter vers le front pour atteindre le vertex. »

« Une branche du Zu Tai Yang partant du vertex va vers l'angle supérieur de l'oreille. »

« A partir du vertex, la branche principale entre à l'intérieur de la tête pour se connecter au cerveau avant d'en sortir pour descendre vers la nuque ... »

 

  En conséquence, le point (…) peut traiter les céphalées localisées dans différentes zones de la tête.

 

 

Cet article a été publié dans le recueil n°26 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions ([email protected]) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.