medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Hygiène de vie : histoire de la diététique en Médecine Traditionnelle Chinoise

    La diététique en Médecine Traditionnelle Chinoise est appelée Yin Shi Zhi Liao Fa, qui se traduit par « méthode de traitement par la boisson et la nourriture ». Les conseils diététiques ont une part très importante en Médecine Traditionnelle Chinoise, dont les premiers écrits remontent au Huangdi Neijing (Canon interne de l’Empereur Jaune), que l’on croit avoir été compilé durant la Période des Royaumes Combattants (475-221 avant J.C.).

 

  Cet ancien texte médical chinois enseigne à la fois les théories sur la digestion, l’absorption et la distribution de la nourriture pour nourrir les tissus, et décrit comment fonctionnent les processus métaboliques. Il établit qu’un régime inapproprié est l’une des principales causes de maladie, et suggère qu’un régime thérapeutique soit utilisé pour le remplacer et renforcer le traitement de la maladie.

 

  Plus tard, dans la dynastie Sui et Tang (581-907 après J.C.) les premiers traités entièrement focalisés sur la diététique apparurent. Parmi ces textes, ceux du docteur Cui Hao Shi Ling (Diététique classique), du docteur Meng Pin Shin Liao Ben Cao (Matière diététique médicale), du docteur Zan Yin Shi Yi Xin Jian (Nouvelle façon de voir du diététicien), et du docteur Zhang Zhan Yang Sheng Yao Ji (Essentiels pour préserver la santé).

 

  Durant cette période, le fameux docteur Sun Si Miao formula un chapitre sur la thérapie par le régime alimentaire dans le Qian Jin Yi Fang (Prescriptions valant 1000 pièces d’or), disant que lorsqu’il traite une maladie, le docteur doit d’abord prendre en compte le régime et le style de vie du malade, et ne doit utiliser l’acupuncture et les plantes que si les conseils diététiques ne suffisent pas pour améliorer son état de santé.

  Le livre le plus important écrit sur la diététique apparait pendant les Dynasties Jin et Yuan (1115-1368 après J.C.) et fut compilé par le docteur Hu Sihui. Le livre est intitulé Yin Shan Zheng Yao (Principes d’une diététique correcte) et contient des principes de cuisson, d’hygiène alimentaire et diverses recettes thérapeutiques. Il contient aussi une liste d’aliments qui doivent être évitées et d’autres considérés comme des poisons.
   Du fait que les malades décident de manger, ou bien ce qui aide ou bien ce qui entrave le traitement de la maladie, la Médecine Traditionnelle Chinoise accorde une grande importance à intégrer une alimentation appropriée selon les principes de traitement de la maladie. Ceci permet au traitement d’être aidé par un régime alimentaire destinée à renforcer la constitution du malade et à éliminer la maladie actuelle. Par exemple, un malade qui prend des plantes pour éliminer la Chaleur peut contrecarrer les effets des ces plantes en consommant en excès de l’agneau, de l’alcool ou des fritures. Un malade avec du Froid interne et une digestion faible peut exacerber le problème en mangeant des nourritures crues et en buvant des boissons glacées.

 

   La théorie principale de la diététique est qu’après les traitements mis en place pour éliminer la plupart des facteurs pathogènes de l’organisme (comme la Chaleur, le Froid, l’Humidité, etc.), on doit utiliser des fruits, des légumes, des graines et des viandes pour nourrir et réguler l’énergie de façon à compléter et à soutenir la guérison.