medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Documentation => Epicondylite et Médecine Traditionnelle Chinoise

27 cas d'épicondylite (tennis elbow) traités par l'association de l'acupuncture, de la pose de ventouses et de la moxibustion (sur une lamelle de gingembre)


Auteur : Xiong Guo Ping (du Département de l’Acuponcture du Dispensaire aux Soins Gratuits du « Pôle Terrestre » de la ville de Fu Zhou dans la province de Jiang Xi)

Source : « Revue de la Clinique d’Acuponcture ‑ Moxibustion » (Zhen Jiu Lin Chuang Za Zhi) numéro sup. de 93, pages 98‑99.


Entre février 87 et juin 93, j'ai traité 27 cas d'épicondylite et obtenu de résultats satisfaisants donc voici le rapport :


Bases de données

‑ 27 cas dont 15 hommes et 12 femmes entre 31 et 69 ans. La plupart d'entre eux avaient entre 40 et 55 ans.

‑ Siège de l'affection : 16 cas de l’avant-bras gauche et 11 cas de l’avant-bras droit.

‑ Durée de maladie la plus courte : 15 jours ; la plus longue : 2 ans. La plupart des cas avaient entre 2 et 4 mois de durée.

‑ Parmi ces 27 cas, seuls trois avaient des antécédents traumatiques.


Méthode thérapeutique

a) Acupuncture

[…]

‑ Laisser les aiguilles en place 15 minutes.

‑ Une séance par jour. Cure de 10 séances.

b) Marteau « fleur de prunier » plus ventouse

Après avoir stérilisé localement avec une boule de coton imbibé d'alcool à 75°, tapoter d'abord légèrement puis plus fortement le(s) point(s) sensibles locaux jusque ce qu'il y ait un petit saignement. Ensuite, poser sur ce(s) point(s) une ventouse n° 3 (grande taille). La laisser en place 10 à15 minutes. Après le retrait de la ventouse, essuyer la peau (où se trouve l'amas de sang provoqué par la ventouse) avec une boule de coton sec. Une séance tous les trois jours.

c) Moxibustion sur une lamelle de gingembre

Poser sur le(s) point(s) sensibles locaux une lamelle de gingembre de 0,2 à 0,4 cm d'épaisseur. Perforer la lamelle avec une aiguille pour faire quelques trous. Mettre un cône de moxa sur cette lamelle. 3 à 5 cônes par séance. Après la moxibustion, si la peau devient rouge ou humide, c'est un bon signe. Une séance par jour. Cure de 10 séances.


Critères de l'efficacité

‑ Guérison : mouvements libres de l’avant-bras et de l'articulation du coude, disparition de la douleur.

‑ Grande efficacité : douleur sensiblement diminuée quand le patient serre fortement le poing et fait des mouvements en rotation de l’avant-bras, disparition de la douleur des points qui étaient auparavant douloureux à la pression.

‑ Efficacité moindre : difficulté ressentie quand le patient fait des mouvements en rotation de l’avant-bras et quand il tient un objet lourd dans la main, di­minution de la douleur située à proximité de l'épicondyle.


Résultats

J'ai traité ces 27 cas avec une à trois cures et obtenu des résultats satisfaisants : 19 cas de guérison (70,3%) ; 4 cas de grande efficacité (14,8%) ; 4 cas d'efficacité moindre (14,%). L'efficacité globale est à 100%. Parmi ces cas, 8 ont été guéris avec une cure de traitement.


Exemple de cas traité

Patiente du nom Zheng, 55 ans, cadre du parti. Date de la première consultation : 27/2/91.

La patiente avait une douleur située au coude du bras droit depuis plus d'un mois. N'ayant pas eu de traumatisme, elle ignorait l'origine de la dou­leur qui se faisait sentir au bord externe de l'articulation du coude. Parfois, cette douleur irradie à l’avant-bras. Elle s'accentuait quand la patiente serrait les doigts en poing, fléchissait le poignet ou faisait des mouvements en rotation de l’avant-bras.

A l'examen, j'ai constaté : légère rougeur et gonflement de l'articulation du coude douleur à la palpation et à l'épicondyle test positif aux mouvements de rotation et à ceux de flexion du poignet enduit lingual fin et blanc ; pouls fu et xian.

Après trois séances du traitement exposé ci-dessus, les signes s'amélioraient. A la cinquième séance, il y avait une nette amélioration dans les mouvements d'extension et de flexion de l’avant-bras ainsi que dans les mouvements de rotation du poignet. Par ailleurs, la douleur locale par palpation s'est nettement améliorée. Au bout de sept séances de traite­ment, tous les mouvements indiqués ci-dessus sont revenus normaux et la douleur a complètement disparu.


Expérience acquise

Selon la médecine chinoise, cette maladie est causée par un surme­nage blessant le Qi et le sang et entraînant un trouble au niveau des tendino ‑ musculaires. En général, il y a une mauvaise utilisation de la force lors d'une rotation de l’avant-bras entraînant une entorse au point de départ des muscles extenseurs de l’avant-bras (situé sur l'épicondyle). Ce problème entraîne une inflammation aseptique chronique et une bursite. Cette maladie s'observe souvent chez les femmes au foyer, les artisans, les joueurs de tennis et de badminton, les ouvriers qui utilisent fortement l’avant-bras.

Dans le traitement de cette maladie, j'utilise principalement les points locaux et les points sensibles à la pression. Dans ces derniers points, on peut faire une poncture transperçante dans différentes directions. Ce genre de poncture peut détendre les tendino ‑ musculaires (Jing Jin) et désobstruer les ramifications (Luo). On l'associe au marteau « fleur de prunier », à la pose des ventouses, à la moxibustion à travers une lamelle de gingembre. Ces dernières méthodes peuvent : réchauffer les méridiens et disperser le froid, activer le sang et chasser l'amas de sang, réduire le gonflement et arrêter les douleurs.

Grâce à elles, l'efficacité du traitement est fortement augmentée. C'est pour­quoi l'association de l'ensemble de ces méthodes donne un meilleur résul­tat.


Cet article a été publié dans le recueil n°01 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions (editions.institut.yinyang@gmail.com) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.