medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Documentation => Fibromyalgie (01) et Médecine Traditionnelle Chinoise

Observation clinique du traitement acupunctural de la fibromyalgie

 

Auteur : Zhang You Gui (Centre de la thérapie d'acupuncture-moxibustion spécifique de l'Hôpital d'acupuncture-moxibustion attaché à l'Institut de médecine chinoise de la province d'An Hui)

Source : Zhong Guo Zhen Jiu (L'Acupuncture-Moxibustion de Chine) 1/2001 p. 19-20



Appelée également fibrosite, la fibromyalgie entraîne des raideurs et douleurs musculaires chroniques généralisées et accompagnées de troubles neuropsychiatriques tels que l'insomnie, l'anxiété, la dépression et la fatigue. Selon l'Association des rhumatismes des États-Unis, la fibromyalgie est l'une des maladies rhumatismales les plus souvent observées juste après la polyarthrite rhumatoïde et l'arthrose. Dans le passé, en Chine, peu de recherches ont porté sur cette maladie. Depuis ces dernières années, celle-ci suscite de plus en plus de considération en clinique.

À présent, les antidépresseurs tricycliques sont communément reconnus pour leur efficacité dans le traitement de cette maladie. Cependant, ils présentent quelques inconvénients : nombreux effets secondaires, taux de rechute élevé après l'interruption de la prise des médicaments.

Entre juin 1995 et juin 1999, j'ai mené une observation clinique auprès de 64 patients atteints de cette maladie répartis en deux groupes auxquels j'ai appliqué respectivement un traitement acupunctural et un traitement médicamenteux. Voici le rapport de mon observation.


1. Données Cliniques

1.1 Données générales

• 12 hommes et 52 femmes âgés de 23 à 64 ans.

• Durée de la maladie : 4 mois à 20 années.

• 34 patients sont traités par l'acupuncture et 30 par les médicaments (les patients sont bien répartis proportionnellement dans les deux groupes au niveau de l'âge et de la durée de la maladie).

1.2 Critères diagnostiques

• Douleurs généralisées et raideurs dont la durée dépasse 3 mois.

• Points douloureux très nets à la pression situés sur le cou, le dos, la poitrine, les lombes, les fesses et les genoux : un minimum de 11 points sur 18 déterminés (répartis symétriquement).

• Signes associés : insomnie, anxiété, dépression, fatigue, céphalées, syndrome d'irritabilité des voies intestinales (en anglais : Irritable Bowel syndrome IBS).

• Exclusion des complications de polyarthrite rhumatoïde et d'arthrose.


2. Méthode thérapeutique

2.1 Traitement acupunctural appliqué au groupe de 34 patients

Points choisis : […]

Mode opératoire : tous les points sont poncturés en tonification-dispersion modérée ; après l'arrivée du Qi, laisser les aiguilles en place 30 minutes pendant lesquelles les manipuler une fois.

Durée de traitement : une séance par jour et cure de 10 séances ; marquer deux jours de repos avant de commencer une autre cure ; un traitement nécessite une à trois cures.

Les statistiques sont établies à la fin du traitement et six mois après.

2.2 Traitement médicamenteux

25 mg d'amitriptyline (Amitid, Elavil) à prendre 30 minutes avant le coucher pendant 30 jours. Il s'agit du médicament reconnu comme le plus efficace contre la fibromyalgie.

2.3 Psychothérapie

À ces deux groupes de patients, je donnais des explications, des consolations et des assurances en leur disant que cette maladie n'est pas mortelle ni handicapante et qu'elle peut être en rémission voire guérie par un traitement actif.


3. Critères d'efficacité et résultats

3.1 Critères d'efficacité

• Rémission nette (disparition complète ou quasi complète des signes et des symptômes, rétablissement du sommeil, nette amélioration de l'anxiété et de la dépression) : 24 cas (sur 34 au total) en traitement acupunctural et 20 cas (sur 30 au total) en traitement médicamenteux.

• Rémission (amélioration des signes et des symptômes, diminution des douleurs suscitées par la palpation, amélioration du sommeil, diminution de l'anxiété et de la dépression) : 6 cas en traitement acupunctural et 5 cas en traitement médicamenteux.

• Sans efficacité (aucune modification significative des signes et des symptômes) : 4 cas en traitement acupunctural et 5 cas en traitement médicamenteux.

On peut constater qu'il n'y a pas de différence notable entre l'efficacité immédiate des deux traitements.

Voici le résultat de l'efficacité à long terme constatée 6 mois après :

• Rémission nette : 20 cas en traitement acupunctural et 10 cas en traitement médicamenteux.

• Rémission : 3 cas en traitement acupunctural et 2 cas en traitement médicamenteux.

• Sans efficacité : 11 cas en traitement acupunctural et 18 cas en traitement médicamenteux.

On constate alors que l'efficacité à long terme du traitement acupunctural est supérieure à celle du traitement médicamenteux. Autrement dit, l'efficacité du traitement acupunctural se prolonge plus longtemps que celle du traitement médicamenteux.


4. Cas clinique

Une comptable de 30 ans vient consulter le 3 mai 1998. Elle se plaint principalement d'une douleur et d'une raideur généralisée accompagnées de fatigue qui dure depuis plus de 2 ans. Voici son histoire : trois mois après un accouchement survient une douleur généralisée accompagnée d'une raideur matinale. Ces deux symptômes s'aggravent par les changements climatiques, la fatigue et le stress. Signes associés : trouble du sommeil, excès d'activité onirique, dysphorie (Xin Fan en chinois : instabilité de l'humeur, avec malaise et souvent réactions coléreuses), anxiété. Ces problèmes ont obligé la patiente à travailler à mi temps. Par le passé, la patiente avait eu des diarrhées nerveuses.

En l'examinant, j'ai pu observer les signes suivants : état d'anxiété, teint pâle, lèvres pâles, points de douleurs situés sur le cou, la poitrine, le dos, les lombes, les fesses, le bras, la cuisse et le genou. Les articulations n'étaient ni rouges, ni tuméfiées, ni chaudes, ni douloureuses et ni déformées. Vitesse de sédimentation : 14 mm/h.

Les antigènes 0 (antigènes somatiques) < 500 unités. Le facteur rhumatoïde négatif.

Ces examens ont permis de confirmer le diagnostic d'une fibromyalgie. En médecine chinoise, il s'agit d'un blocage du Foie avec déficience de la Rate entraînant insuffisant du Qi et stase de sang.

Les points suivants ont été sélectionnés : […]

Une psychothérapie a été appliquée en même temps que le traitement acupunctural.

Après une cure de dix séances, la douleur généralisée ainsi que la raideur ont nettement diminué. Le sommeil et l'état mental se sont améliorés. À la suite de la deuxième cure, la douleur généralisée, la raideur et les points douloureux à la pression ont disparu et la patiente a retrouvé de la vivacité mentale. Lors d'un examen de contrôle 6 mois après, son état demeure stable.


5. Discussion

Les douleurs musculaires généralisées et les raideurs sont les principales manifestations de la fibromyalgie qui fait partie du domaine du Zhou Bi  (littéralement « rhumatisme de tous côtés »). Selon la MTC, ce dernier peut être de cause externe ou interne. Cependant, dans les deux cas, le Qi et le sang ne peuvent pas circuler dans l'ensemble du corps d'où les douleurs généralisées.

Correspondant plutôt au Zhou Bi de cause interne, la fibromyalgie présente en plus les signes suivants, dont certains ont été déjà évoqués plus haut : troubles du sommeil avec excès d'activité onirique, anxiété, dépression, fatigue et manque de force avec incapacité de mener un travail physique, céphalées et diarrhées déclenchées par stress ou tension nerveuse, douleurs et raideurs aggravées par temps sombre et pluvieux.

Ces signes indiquent un blocage du Foie et une déficience de la Rate avec une dysharmonie du Qi et du sang. Bloqué, le Qi du Foie ne peut pas assurer la fonction de propulser ou de faire évacuer (fonction dite Shu Xie) le Qi et le sang. Obstrués, ces deux derniers ne circulent plus très bien dans l'ensemble du corps d'où les douleurs. Le blocage du Foie est également responsable de la dépression, de l'anxiété entraînant des troubles de sommeil, et de la fatigabilité. Par ailleurs, la Rate a besoin de la propulsion du Foie pour bien fonctionner. Ainsi, le blocage du Foie peut entraîner des troubles fonctionnels de la Rate. À la longue, ce blocage engendre de la chaleur laquelle agresse et épuise la Rate d'où la déficience de cette dernière.

Devenue déficiente, la Rate perd la capacité de pousser le Qi et le sang à circuler d'où la stagnation du Qi et de sang entraînant des douleurs généralisées. Dans sa déficience, la Rate ne peut plus produire du Qi et du sang d'où le manque de souffle, le teint pâle, le manque de force au niveau des membres et la dysphorie. La déficience de la Rate entraîne également une stagnation de l'eau et de l'humidité (Shui Shi) d'où le corps corpulent et faible, l'aggravation des douleurs et des raideurs par le temps sombre et pluvieux. Par ailleurs, l'évolution lente de la maladie est due à la déficience de la Rate et à la stagnation de l'humidité.

À partir de ces caractéristiques pathologiques, le traitement consiste alors à débloquer le Foie, à renforcer la Rate, à accroître le Qi et à éliminer la stase de sang par les points suivants : […]

Le choix de ces points correspond également au principe qui veut que dans les maladies chroniques il faille prendre les points Shu dorsaux.

Voici les fonctions des autres points : […]

Ensemble, ces points débloquent le Foie et renforcent la Rate en permettant au Qi et au sang de devenir abondants et de pouvoir bien circuler dans l'ensemble du corps. Par eux, on peut espérer guérir une maladie telle que le Zhou Bi.

Il faut rappeler que les effets à court terme du traitement acupunctural sont égaux à ceux de l'amitriptyline alors que les effets à long terme sont supérieurs à ceux de cette dernière. Par ailleurs, le traitement acupunctural n'entraîne pas : somnolence, sécheresse de la bouche, rétention urinaire et constipation qui constituent les principaux effets secondaires du traitement médicamenteux. C'est pourquoi il mérite d'être diffusé. Cependant, il faut noter que le taux de la rémission nette à long terme de ce traitement n'est pas très élevé (58,8 %) d'où la nécessité d'une recherche approfondie notamment celle en relation avec le traitement par la différenciation des syndromes physiopathologiques.


Cet article a été publié dans le recueil n°9 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions (editions.institut.yinyang@gmail.com) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.