medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Documentation => Maladies mentales et Médecine Traditionnelle Chinoise

185 cas de maladie mentale traités par l'acupuncture

 

Auteur : XIE Xiao Xia (Hôpital de médecine préventive réservé aux cadres du parti de la ville de Lan Zhou dans la province de Gan Su)

Source : « Zhong Guo Zhen Jiu » (L'Acupuncture-Moxibustion de Chine) 6/2004, p. 432-433

 

  Cet article rapporte mon expérience dans le traitement des maladies mentales de ces 20 dernières années.

 

1. Données cliniques

 

- 185 sujets (81 hommes et 104 femmes) âgés de 12 à 51 ans (moyenne d'âge : 34 ans).

- Durée de la maladie : 1 mois à 15 ans (durée moyenne : 6,5 ans)

- Parmi les 145 cas, 40 ont nécessité une hospitalisation.

- Diagnostic en médecine occidentale : 52 cas de dépression ; 35 cas d'anxiété ; 30 cas de neurasthénie ; 19 cas de phobie ; 18 cas de schizophrénie ; 16 cas d'hypocondrie ; 12 cas d'obsession ; 3 cas d'hystérie.

- Diagnostic en MTC :

  Blocage de Tan (Mucosité) et de Qi (78 cas) : état dépressif, tristesse, apathie, paroles désordonnées ou incohérentes, sautes d'humeur, désir de suicide ou comportement suicidaire en cas grave, enduit lingual fin et gras, pouls Xian (tendu en corde).

 

  Montée de Tan (Mucosité) et de Feu (52 cas) : impatience, irritabilité, céphalée, insomnie, colère dans le regard, teint et yeux rouges, accès subit de folie (le sujet, lorsqu'il perd la raison, ne peut être ramené à la raison ni par ses proches ni par des personnes étrangères ; il a tendance à vouloir monter sur une toiture, à détruire des objets ou à blesser quelqu'un), enduit lingual jaune et gras, pouls Xian (tendu en corde), Da (grand), Hua (glissant) et Shuo (rapide).

 

  Déficience du Cœur et de la Rate (34 cas) : défaut de lucidité et incapacité à se concentrer, palpitations, accès fréquents de frayeur, vertiges, lassitude mentale, mauvais appétit, langue pâle, pouls Xi (fin) et Ruo (faible).

 

  Feu excessif épuisant le Yin (21 cas) : état épuisement physique (de Qi et de Yin) dû à la chronicité de la maladie, logorrhée, accès fréquent de frayeur, agitation psychique et physique, maigreur, teint rouge, langue rouge et pouls Xi (fin) et Shuo (rapide).

 

2. Méthode thérapeutique

 

Points :

  Blocage de Tan (Mucosité) et de Qi : […]

 

  Montée de Tan (Mucosité) et de Feu : […]

 

  Déficience du Cœur et de la Rate : […]

 

  Feu excessif avec épuisement de Yin : […]

 

Mode opératoire

- Poncturer avec des aiguilles n° 30 à 1,5 Cun de longueur.

- Appliquer la manipulation en va-et-vient vertical (Ti Cha) et en rotation (Nian Zhuan).

- Laisser les aiguilles en place 30 à 60 minutes.

- Une séance par jour et cure de 10 séances.

- Marquer une pause de 5 jours avant d'entamer une autre cure.

 

3. Critères d'efficacité et résultats

 

Critères d'efficacité

- Guérison : disparition des signes des troubles mentaux, rétablissement des facultés de vivre et de travailler normalement.

- Grande efficacité : disparition quasi complète des signes des troubles mentaux, agitation psychique occasionnelle qui ne perturbe pas la vie quotidienne.

- Efficacité moyenne : disparition de certains signes de troubles mentaux, instabilité de l'humeur, incapacité de vivre et de travailler normalement.

- Sans efficacité : aucune amélioration après le traitement.

 

Résultats (établis après 6 cures) :

Type
 Nombre de cas
 Guérisons
 Grande efficacité
 Efficacité moyenne
 Sans efficacité
Blocage de tan et de qi
  78
  32
  31
  10
  5
 Montée de tan et de Feu
  52
  26
  11
  11
  4
 Déficience du Coeur et de la Rate
  34
  15
  10
  6
  3
 Feu excessif avec yin épuisé
  21
 5
  7
  5
  4

4. Cas typique


  Une adolescente de 16 ans vient consulter le 6 mai 1998. Elle présente depuis plus de 2 mois : sautes d'humeur, paroles incohérentes.

  Voici son histoire : Six mois auparavant, après une dispute avec une camarade de classe, elle est devenue dépressive et n'a plus voulu fréquenter ses camarades. Progressivement, elle s'est enfermée à la maison et n'a plus voulu aller à l'école. Délaissant la nourriture, elle monologuait et avait souvent des hallucinations auditives (elle entendait des insultes). Les parents ont voulu l'emmener consulter un médecin mais elle ne voulait pas reconnaître qu'elle était malade. Deux mois avant la consultation, elle présentait une alternance de rires et de pleurs sans causes, des paroles incohérentes et des troubles de sommeil. Selon le service psychiatrique d'un hôpital, elle souffrait de schizophrénie. Durant son hospitalisation, on lui a administré pendant 1 mois du diazépam et de la chlorpromazine mais sans résultats probants, ce qui l'a incitée à se faire soigner par acupuncture.

  À l'examen, les signes suivants sont constatés : surpoids, apathie, la patiente ne répond pas vraiment aux questions, aménorrhée depuis 3 mois, enduit lingual fin et gras, pouls Xian (tendu en corde). Il s'agit d'une maladie mentale de type « blocage de Tan et de Qi ». Après 6 cures du traitement correspondant, les signes de troubles mentaux disparaissent et elle retourne à l'école de son propre chef. Il n'y a pas de rechute un an après.


5. Explications


  En MTC, les écrits sur les maladies mentales ont deux mille ans d'histoire. On les trouve dans les grands classiques tels que le « Su Wen » et le « Jin Kui Yao Luë » (« Abrégé des formules médicinales du coffret d'or », achevé au IIIème siècle en même temps que le « Shang Han Lun »). Les maladies suivantes propres à la MTC comprennent de nombreuses maladies mentales de la médecine occidentale : « Yu Zheng » (blocage affectif), « Dian Kuan » (psychose maniaco-dépressive), « Zang Zao », « Mei He Qi » (noyau de prune ou boule hystérique), « Bai He Bing » (maladie du bulbe de lys causée par un blocage émotionnel ou une grave maladie entraînant de la chaleur interne due à un épuisement du Yin du Cœur et du Poumon. Signes : agitation psychique, mutisme, impossibilité de dormir, de marcher ou de manger malgré l'envie, sensation subjective de froid ou de chaleur, goût amer, urines foncées), « Ben Tun Qi » (syndrome de cochon courant, syndrome caractérisé par une sensation de gaz qui se précipite du bas-ventre au thorax et à la gorge).

  Après plusieurs années de pratique et en tenant compte des théories de la MTC, je pense que les maladies mentales sont principalement dues à un blocage de Qi, au Tan (Mucosités), au Feu et à un déséquilibre entre le Yin et le Yang. Sur le plan thérapeutique, il faut surtout : éliminer la Chaleur et le Tan, débloquer le Foie et réguler le Qi, apaiser le Shen (Esprit) et calmer les émotions.

  En cas de blocage de Qi et de Tan : […]

  Ensemble, ces points se renforcent pour débloquer, réguler le Qi, éliminer le Tan et désobstruer les orifices.

  En cas de montée de Tan et de Feu : […]

  Ensemble, ces points se renforcent pour calmer le Cœur, éliminer le Tan, débloquer le Foie et disperser le Feu.

  En cas de déficience de la Rate et du Cœur : […]

  Ensemble, ces points se renforcent pour tonifier la Rate, nourrir le Cœur, accroître le Qi et calmer le Shen (Esprit).

  En cas de Feu excessif avec Yin épuisé : […]

  Ensemble, ces points nourrissent le Yin, abaisse le Feu, apaisent le Shen (Esprit) et calment les émotions.

  Dans le traitement des maladies mentales, il faut tenir compte de l'évolution de la maladie. En général, à la phase initiale, on constate surtout le syndrome de plénitude. Cependant, après une certaine durée de traitement, ce syndrome régresse et c'est le syndrome de déficience qui se manifeste. C'est pourquoi il faut modifier à temps le traitement en fonction de l'évolution de la maladie.

Les maladies mentales sont en relation directe avec les facteurs psychologiques. Il faut donc associer le traitement acupunctural à une psychothérapie pour obtenir des bons résultats.

  Difficiles à traiter, les maladies mentales menacent gravement la santé mentale de l'homme. De nos jours, l'accélération du rythme de vie et le stress dû aux agitations de la vie exercent sur l'homme une forte pression psychologique, d'où une augmentation d'année en année de la prévalence de ce type de maladie. Selon une étude, en Chine, 30 millions de personnes en sont atteintes à un degré variable. Dans les cas bénins, les malades connaissent une baisse de leur adaptabilité sociale et ont des difficultés pour vivre normalement. Dans les cas graves, le manque de lucidité ou la perte de la raison ne permettent pas aux malades de vivre normalement d'où une charge importante pour la famille et la société. C'est pourquoi les personnels de santé ont une lourde tâche dans la recherche d'un traitement efficace. Très efficace contre ces maladies, l'acupuncture-moxibustion donne de bonnes perspectives et permet d'éviter l'usage des médicaments occidentaux aux nombreux effets secondaires et toxiques.


Cet article a été publié dans le recueil n°18 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions (editions.institut.yinyang@gmail.com) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.