medecinechinoise.info

La Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine multi-millénaire et toujours actuelle !

Documentation => Mastose et Médecine Traditionnelle Chinoise

Traitement acupunctural de 43 cas de dystrophie mammaire selon la méthode du professeur Guo Cheng Jie

Auteurs : Wang Jian Mei et Liu Wen Ming (Hôpital populaire du district de Yi Shui dans la province de Shan Dong)

Source : Zhong Guo Zhen Jiu (L'Acupuncture-Moxibustion de Chine) 4/2004 p. 266





  Ces dernières années, nous avons traité 43 cas de Ru Pi (dystrophie mammaire ; terme propre à la MTC qui signifie littéralement « nodule mammaire ». C'est l'équivalence de la dystrophie mammaire en médecine occidentale : maladie de Reclus, mastose, maladies polykystiques des seins, maladie fribrokystique du sein, etc.) avec de bons résultats en appliquant la méthode du professeur Guo Cheng Jie (né en 1920).


1. Données générales

- 43 patientes de 22 à 48 ans.

- Durée de la maladie : 1 à 10 ans.

- Mastodynie grave : 34 cas

- Mastodynie bénigne : 9 cas.

- Siège de l'affection : 16 cas du sein droit ; 15 cas du sein gauche ; 12 cas des deux seins.

- Diagnostic confirmé par la mammographie et par la cytoponction.


2. Méthode thérapeutique

Dans cette maladie, il arrive souvent que la mastodynie s'aggrave et le volume des tumeurs s'accroisse en période prémenstruelle ou après une colère ou encore après une fatigue. Maître Guo distingue cette maladie en quatre types (syndromes physiopathologiques) suivants :

1. Blocage du Foie : la mastodynie et la distension mammaire surviennent souvent en période prémenstruelle. La douleur s'aggrave après une colère et elle s'irradie vers le dessous de l'aisselle jusqu'à la région scapulo-dorsale. Signes associés : sensation de gêne à la poitrine, météorisme, mauvais appétit, règles irrégulières, la langue n'est pas rouge, pouls Xian.

2. Feu du Foie : douleurs du sein et de la partie latérale du thorax accompagnées de sensations de distension et de brûlure, douleurs amplifiées par la palpation que la patiente refuse. Signes associés : nervosité, irritabilité, goût amer, sécheresse de la gorge, règles avancées, urines jaunes, enduit lingual jaune, pouls Xian et Shuo.

3. Déficience du Yin du Foie et des Reins : variation de l'intensité de la mastodynie et du volume des tumeurs (tantôt grave, tantôt bénigne). Signes associés : vertiges avec éblouissements, sécheresse de la bouche, sensations de chaleur dans les Cinq Cœurs (paumes, plantes des pieds, région cardiaque) avec nervosité, langue rouge avec peu d'enduit, pouls Xi, Xian et Shuo.

4. Déficience du Qi et du Xue : mastodynie sourde aggravée par la fatigue. Signes associés : fatigue, manque de force, peu d'appétit, vertiges et éblouissements déclenchés par une activité physique, palpitations avec ou sans angoisse, teint sans éclat, langue pâle, pouls Chen et Xi.

Le traitement basé sur la localisation de la maladie et sur la physiopathologie consiste à débloquer le Foie, à régulariser le Qi et à libérer le Qi des Méridiens Yang Ming. Pour cela, maître Guo emploie deux groupes de points efficaces. L'un se trouve à la partie antérieure du corps et l'autre à la partie postérieure : […]

Ces deux groupes de points sont à alterner. Une séance par jour.

[…]

Mode opératoire :

- Disperser ou tonifier selon le cas. Manipuler les aiguilles par un va-et-vient vertical (Ti Cha) et en rotation (Nian Zhuan).

- Il est possible d'employer une stimulation électrique sur les points […]

- Laisser les aiguilles en place 30 minutes.

- Cure de 12 séances. Marquer une pause de 3 à 5 jours avant d'entamer une autre cure.

- Interrompre le traitement pendant les règles.


3. Critères d'efficacité et résultats

- Guérison (disparition des tumeurs et de la mastodynie) : 27 cas.

- Grande amélioration (atténuation nette de la mastodynie, diminution et amollissement des tumeurs) : 11 cas.

- Amélioration moyenne (atténuation de la mastodynie, amollissement des tumeurs) : 4 cas.

- Sans efficacité (sans modification de la mastodynie et des tumeurs) : 1 cas.


4. Explications

Selon la médecine occidentale, cette maladie est en relation avec un désordre endocrinien : le déficit de progestérone et l'augmentation relative d'œstrogène déclenche l'hyperplasie des lobules glandulaires mammaires et des canaux galactophores.

Le Ru Pi est depuis longtemps mentionné dans les ouvrages de la MTC :

- Zhu Bing Yuan Hou Lun (Traité sur l'origine et les syndromes de diverses maladies ; rédigé sous la direction de Chao Yuan Fang, publié en 610) : « Le Zu Yang Ming traverse les seins. La déficience de ce Méridien permet au vent-froid de pénétrer dans cette partie du corps. C'est alors que le froid entrave la circulation du Xue (sang) d'où la formation des nodules... Le froid ne laisse pas disparaître les nodules. »

- Yang Ke Xin De Ji (Recueil des expériences en médecine externe ; de Gao Bing Jun publié en 1805) : « Le Ru Pi correspond à des nodules mammaires ronds. Pesants, ces nodules peuvent être douloureux ou indolores. Ils ne font pas modifier la couleur des seins. Leur volume peut s'accroître ou décroître en fonction des émotions. Cette maladie provient souvent d'un blocage affectif (Yu Zheng) issu d'un excès d'anxiété affectant la Rate et d'un excès de colère affectant le Foie. »

Selon maître Guo qui a traité plus de 4.000 patientes atteintes de cette maladie, celle-ci est en relation étroite avec le Foie, l'Estomac, la Rate, le Chong Mai et le Ren Mai. Le Foie s'occupe de la propulsion des énergies (fonction dite « Shu Xie ») et du stockage du sang. Il se lie aux seins par son Méridien. Le Zu Yang Ming traverse les seins lesquels sont nourris par le Qi et le Xue (sang) du Chong Mai et du Ren Mai. L'excès de colère peut affecter le Foie en bloquant le Qi de celui-ci.

L'excès d'anxiété peut affecter la Rate en perturbant le bon fonctionnement de celle-ci et celui de l'Estomac. C'est alors que le Qi et le Xue (sang) du Foie et de l'Estomac circulent difficilement et que les fonctions du Chong Mai et du Ren Mai sont troublées. Dans ce contexte, le Qi et le Xue (sang) dans les Luo (ramifications ou vaisseaux collatéraux) des seins stagnent. Cette stagnation favorise l'accumulation des mucosités d'où l'apparition des douleurs et des nodules. Maître Guo a pu constater que 74 % des patientes traitées par sa méthode étaient impatientes, agitées et irritables. C'est pourquoi cette maladie est étroitement en relation avec le blocage du Foie, la stagnation du Qi du Foie et du Zu Yang Ming. Le traitement consiste alors à débloquer le Foie, à régulariser le Qi et à libérer le Qi du Zu Yang Ming.

[…]

Les autres points mentionnés plus haut sont ajoutés en fonction du syndrome physiopathologique rencontré.

Ensemble, ils débloquent le Foie, régularisent le Qi du Foie et du Zu Yang Ming, désobstruent les Luo, activent le Xue (sang), diminuent la tuméfaction, arrêtent les douleurs et réduisent les nodules.

Maître Guo nous a fait remarquer que le traitement chirurgical ne traite que la « Cime » mais pas la «Racine» de cette maladie car celle-ci récidive souvent après un tel traitement qui de plus altère l'aspect esthétique du sein. L'acupuncture est de nos jours le premier procédé thérapeutique à choisir pour traiter cette maladie.


Cet article a été publié dans le recueil n°12 de la collection « Acupuncture Traditionnelle Chinoise» (au prix de 20,75 euros ou 23 euros) édité par les éditions «Institut Yin-Yang ». L’article ne se vend pas seul. Pour se procurer ce recueil, contacter cette maison d’éditions (editions.institut.yinyang@gmail.com) qui n’est pas un établissement de soins. Si vous cherchez un praticien, veuillez consulter le menu «Praticiens» sur notre site.